Préparer son terrain n'est pas la partie la plus facile, mais mieux nous la réalisons, mieux le terrain sera prêt correctement.
La première phase consiste à bêcher, c'est à dire retourner la terre à l'aide de la bêche.
Cette étape que l'on ne peut éviter est presque obligatoire pour préparer le sol avant toute plantation surtout la première fois

Cela permet d'aérer la terre et de la rendre plus légère pour favoriser l'enracinement, facilitant par la même occasion l'élimination des mauvaises herbes.

Nous profitons de cette opération pour incorporer le fumier, le compost et les engrais.

La meilleur saison pour bêcher se trouve être l'automne, le sol débarrassé de la plupart des plantations, en fin de germinaison des  herbes dites mauvaises.

Le bêchage simple à pour hauteur les dents de l'outil, soit environ 25cm. Pour ma part, je travaille toujours en deux temps.
Je prépare mon terrain le bêchant soigneusement, le nettoie de toute racine et mauvaise herbe. J'étale du fumier frais souvent mélanger à du compost et du terreau.

Je jette mes mauvaises herbes au nouveau tas de compost 

Certains vous diront qu'il ne faut pas bêcher, que ça désiquilibre l'écco système. Ce dont je suis entièrement d'accord. Nous avons toujours tendance à trop bêcher, à trop manipuler et retourner la terre.

Mais ! Au moins une fois, une seule fois, il nous faut aérer et nettoyer le sol avec une certaine profondeur, le désherber, le décaillouter, le nettoyer de toutes sortes de capsules de bouteilles ou autre.
Non ! non ne riez pas, mon terrain est une ancienne tuilerie et je ne peux vous dire ce que je retrouve enfoui entre des briques, des pierres des cannettes et toutes sortes de détritus

Conclusion :

Avantages :

- Le bêchage permet de décompacter la terre et de briser les mottes. L'eau et l'air circuleront plus facilement

- Le bêchage permet d'incorporer les amendements utiles pour améliorer votre terre

- Le bêchage automnal permet au gel de morceler les mottes de terre.

Inconvénients :

- Cette méthode perturbe la vie du sol en dérangeant les vers de terre, les bactéries et autres qui évoluent.

- Les micro-organismes installés dans la couche superficielle du sol sont perturbés. Ils sont nécessaires à la croissance des plantes

- De plus la pénibilité de cette tâche rend le travail difficile.

----------------------

Pour ma part, je bêche mon sol tous les 2 à 3 ans avec une petite motobinette. Ce qui a pour effet de ne soulever que la croute superficielle de la terre, je désherbe et étale mon fumier que je laisse en surface

Je n'enfouis jamais mon fumier ni mes oligo-éléments apportés. Pourquoi ? 

Généralement frais, il a besoin d'oxygène de l'air pour se décomposer. Si je l'enterre il va se putréfier et ne servira pas à grand chose.

Ce sont les vers de terre qui vont travailler pour moi. Au printemps j'aurai juste à ratisser légèrement les restants que je mettrai dans mon compost.